Clim'Acte3: rencontres et débats d'idées


Douze élus ont répondu favorablement à l’invitation d’une classe.

cliquer pour afficher...
Frédéric Borloz - Jacques Bourgeois - Isabelle Chevalley - Laurence Fehlmann Rielle - Alice Glauser - Roger Nordmann - Valérie Piller Carrard - Matthias Reynard - Ursula Schneider Schüttel - Carlo Somaruga - Adèle Thorens Goumaz - Laurent Wehrli

5 questions à Frédéric Borloz

Quelle mobilité du futur ?

Il n’y a pas de solution parfaite. On ne peut pas forcer les gens à se déplacer en transports publics uniquement. Le transfert de la route au rail doit être soutenu pour les marchandises. Même s’il est normal de payer pour utiliser les transports publics, il faudrait un abonnement général moins cher pour les jeunes de 16 à 25 ans.

Quel est l’avenir pour les avions ?

On ne sait pas encore exactement. On essaie les petits avions électriques. La taxe sur le kérosène est une bonne chose. Un accord international serait bienvenu pour imposer de nouvelles règles de consommation

d’énergie pour les bateaux car ce trafic augmente actuellement.

Croyez-vous à l’extinction de masse des espèces et au risque de fin du monde ?

Non, je n’y crois pas. C’est exagéré, je n’arrive pas à me le représenter.

Quelle consommation est-elle responsable ?

Si on consomme moins, on pollue moins. C’est possible de corriger cela, puisque c’est un problème de comportement. Mais il vaut mieux des incitations positives à changer de société que des interdictions et des lois. S’il est difficile de donner une prime à la place d’une taxe, il est possible de mettre en place des taxes incitatives (par exemple rabais important si une voiture pollue moins).

Peut-on seulement compter sur la responsabilité individuelle ?

Oui, c’est important. Lors de la manifestation pour le climat, les jeunes ont dit que la politique devait faire quelque chose, mais il ne faut pas s’adresser qu'à la politique ; il faut aussi s’adresser aux gens, ce sont eux qui font la société. Convaincre le peuple est essentiel, car c’est lui qui vote et qui est confronté à ses propres choix.

Col right