Clim'Acte3: rencontres et débats d'idées


Douze élus ont répondu favorablement à l’invitation d’une classe.

cliquer pour afficher...
Frédéric Borloz - Jacques Bourgeois - Isabelle Chevalley - Laurence Fehlmann Rielle - Alice Glauser - Roger Nordmann - Valérie Piller Carrard - Matthias Reynard - Ursula Schneider Schüttel - Carlo Somaruga - Adèle Thorens Goumaz - Laurent Wehrli

Adèle Thorens Goumaz aux élèves : « Les solutions, elles sont déjà là. Le problème, c’est de les appliquer. »

Madame Adèle Thorens Goumaz nous a rendu visite et a parlé avec enthousiasme durant deux périodes. Les étudiants ont pu poser nombre de questions et elle a apprécié d’avoir eu un auditoire attentif, non seulement à son exposé, mais au climat.

Adèle Thorens Goumaz nous a expliqué son idée, visionnaire et surprenante, de créer à l’avenir des pôles de voitures électriques dans les villages périphériques, afin de pallier le manque de lignes de transports publics et de relier ces villages aux centres urbains, bien desservis en lignes ferroviaires transrégionales.

Une des solutions citées durant la conférence était les voitures électriques, dont les émissions dues aux coûts d’exploitation s’élèvent à presque zéro. Elles pourraient diminuer fortement l’émission des gaz à effets de serre relative aux transports, à condition qu’elles soient utilisées de manière durable. En effet, en 2017, 15 millions de tonnes de gaz à effet de serre étaient émis en raison des transports.

Nous nous devons de faire des efforts afin de changer de mode de vie, mais les initiatives doivent aussi être prises à grande échelle, les lois et les entreprises devront désormais progresser dans le sens de l’écologie. Les sacrifices engendreront des frustrations mais ils seront nécessaires pour l’avenir. Les mouvements pour l’environnement sont aujourd’hui plus en vogue grâce aux réseaux sociaux et aux manifestations.

Col right